afertes
 
 
Présentation | Formation initiale | Formation continue - VAE | Centre de Ressources | Publications - Conférences | Vie étudiante | Contact
 
 

 

Educateur spécialisé


 
La formation d’éducateur spécialisé prépare à un diplôme professionnel du travail social de premier cycle conférant le grade de licence. Il est inscrit au niveau II de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation.  

La formation préparant au Diplôme d'Etat d’Educateur Spécialisé est régie par :  

– L’Arrêté du 22 août 2018 modifiant l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au DEES et la Circulaire interministérielle du 05 décembre 2011 relative à la mise en crédits Européen (ECTS) des formations préparant aux diplômes post baccalauréat du travail social.

Le référentiel professionnel

 
Le parcours de professionnalisation qui permet de se préparer à l’exercice des fonctions définies dans le référentiel professionnel  de l’éducation spécialisée décline les principales activités  du professionnel :  

Définition de la profession et du contexte de l’intervention  

L’éducateur spécialisé est un professionnel du travail social. Il exerce dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration ou d’insertion.

L’éducateur spécialisé intervient dans une démarche éthique dans le respect de l’altérité. Il favorise l’instauration d’une relation à l’autre en adoptant une démarche réflexive sur ses pratiques professionnelles. Il s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.


Conditions d’exercice et modalités d’intervention

L’éducateur spécialisé intervient dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d’insertion.

Il travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire ou pluriprofessionnelle. Son intervention s’effectue dans le respect du projet institutionnel et de l’expression de la demande des personnes accompagnées.

En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, il est amené à organiser et/ou coordonner des projets et/ou mobiliser des équipes dans la mise en place d’actions socio-éducatives en interne ou dans le cadre de travail en partenariat. Il est en lien avec des partenaires et des réseaux d’acteurs du territoire.

L’éducateur spécialisé est en veille professionnelle et développe une expertise sur les évolutions du secteur ou de l’environnement dans lequel il agit et intervient. Il intègre les évolutions dans son activité et dans ses modes d’intervention et partage ses analyses avec les acteurs concernés.

Rôle et fonctions

L’éducateur spécialisé travaille auprès d’enfants, adultes, familles et groupes en difficulté en situation de vulnérabilité ou de handicap auprès desquels il contribue à créer les conditions pour qu’ils soient protégés et accompagnés, considérés dans leurs droits et puissent les faire valoir.

L’éducateur spécialisé contribue au processus de socialisation et d’autonomie des personnes. Il favorise le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans l’environnement des personnes et de la société.

Il aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne et peut contribuer à son insertion socioprofessionnelle.

L’éducateur spécialisé établit une relation éducative à partir de ses observations et de situations du quotidien dans des espaces institutionnels formels et informels.

Dans sa pratique, il adopte des attitudes et des postures basées notamment sur l’empathie, l’écoute et la bienveillance. Il s’adapte à l’autre en se rendant disponible.

Il est amené à élaborer un accompagnement éducatif avec la personne ou le groupe dans une temporalité tenant compte des singularités, des aspirations et des potentialités de chacun.

Il s’inscrit dans un travail d’équipe avec laquelle il partage et analyse des hypothèses de travail adaptées aux besoins repérés.

Il conçoit, conduit, évalue des actions socio-éducatives dans le cadre de projets personnalisés, crée et met en œuvre des actions mobilisant différentes méthodologies, propose des activités, des médiations et fait preuve de créativité.

Il émet des propositions pour l’analyse des besoins, l’évaluation et l’ajustement des orientations des politiques éducatives ou sociales menées dans les institutions avec lesquelles il travaille dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.

Dans un but de transmission de connaissances et savoir-faire professionnels, et après l’acquisition d’une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation.  

Public concerné et champs d’intervention

Public
Enfants, adolescents, adultes, familles et groupes en situation de vulnérabilité ou de handicap…  

Employeurs
Collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (Etat, Hospitalière, Territoriale),…  

Politiques sociales
Protection de l’enfance, insertion, handicap, protection judiciaire de la jeunesse…  

Lieux d’intervention
Maisons d'enfants à caractère social, foyers de l'enfance, foyers jeunes travailleurs, centres maternels, aide éducative en milieu ouvert, centres de prévention spécialisée, centres d'hébergement et de réinsertion sociale, unités d'hébergement diversifiées, foyers maternels, établissements scolaires, instituts d'éducation motrice, instituts médico-éducatifs, établissements d'aide par le travail (ESAT), centres médico-psychopédagogiques (CMPP), hôpitaux…  

Accès à la formation

 

Les conditions d’inscription

Peuvent être admis en formation les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :
  • Etre titulaire du baccalauréat ;
  •  Etre titulaire d'un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ; c)  
  • Bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.  


  • Les conditions d’admission


    L’entrée en formation dépend de la réussite aux épreuves de sélection organisées par le centre de formation. Les étudiants ont à s’inscrire via la plateforme Parcours Sup.

    Pour les autres candidats ne relevant pas de Parcours Sup
    Demande des dossiers de candidature : ici
    ou diffusés sur demande écrite des candidats au centre de formation.
    Ils devront les retourner dûment complétés dans les délais précisés sur le dossier.

    Pour plus de renseignements vous pouvez nous consulter :    
    Laura Tanquerel
    5 rue Frédéric Degeorge
    BP 225 
    62004 Arras Cedex
    03 21 60 40 00
    selection@afertes.org

    Règlement d'admission pour la formation Educateur Spécialisé : téléchargement (document pdf)



    L’admission des candidats en formation est prononcée par le directeur d’établissement après avis d’une commission d’admission.

    Cette admission est prononcée après examen par la commission des éléments figurant dans le dossier de candidature, complété par un entretien destiné à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession.

    La commission d’admission comprend, outre le directeur d’établissement, le responsable de la formation et des enseignants ou formateurs de l’établissement. Ses membres sont désignés annuellement par le directeur de l’AFERTES.

      

    Contenu et organisation de la formation


    La formation préparant au diplôme d’État d’éducateur spécialisé est une formation professionnelle inscrite dans une pédagogie de l’alternance. Elle comporte 1450 heures d’enseignements théoriques et 2100 heures (60 semaines) de formation pratique. Des allègements de formation et dispenses de certifications peuvent être accordés sous conditions de diplôme et d’expérience professionnelle. La formation comprend des enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués et pratiques, un enseignement de langue vivante étrangère et un enseignement relatif aux pratiques informatiques et numériques.

    La formation est organisée en quatre domaines de formation déclinés en différents modules.

    Les 4 domaines de formation du référentiel professionnel s’articulent autour de trois axes d’enseignements complémentaires et indissociables à l’acquisition de compétences professionnelles que sont :
  • Les connaissances théoriques,
  • Les méthodologies d’interventions professionnelles,
  • Le positionnement professionnel.

    Les 4 domaines de formation sont traversés par l’unité de formation « initiation à la méthode de recherche » recouvrant les contenus suivants : 
  • Les étapes de la démarche de recherche (question de départ, problématique, hypothèses de recherche, choix du terrain et de la méthodologie, retranscription des matériaux, analyse de contenu)
  • Enquête de terrain et techniques de recueil des données (entretiens, observations, questionnaire, etc.).
  • Techniques de recherches bibliographiques.
  • Analyse des situations en s'appuyant sur un cadre théorique et des concepts.
  • Réflexivité sur la démarche de recherche et auto-analyse de sa pratique et de sa place de professionnel.


  • Chacun des  4 domaines de compétences est décliné en unités et contenus de formation constitués :  
  • d’heures de stage,
  • d’heures d’enseignement,
  • d’heures de travail personnel
  • de modalités de validation (assiduité et implication, contrôles de connaissances, travaux écrits à réaliser, recherches – exposés, évaluations de stage …)

    « En référence au système européen de crédits capitalisables et transférables (ECTS), l’obtention du Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé correspond à l’attribution de 180 crédits. La formation est organisée en 6 semestres valorisés chacun à hauteur de 30 crédits. Au sein d'un parcours de formation, les unités d'enseignement et les crédits européens sont capitalisables. La validation des unités d’enseignement et des crédits européens est prononcée par la commission pédagogique, sur la base d’un contrôle continu et régulier des aptitudes et de l'acquisition des connaissances et des compétences par les étudiants. Les modalités de contrôle continu prévoient la communication régulière des notes et résultats à l'étudiant et, s'il le souhaite, la consultation des copies.

    Lorsqu'un étudiant change d'établissement pour poursuivre son cursus dans une même formation, les crédits délivrés dans l'établissement d'origine lui sont définitivement acquis et il valide seulement le nombre de crédits qui lui manquent pour l'obtention de son diplôme. Un processus dématérialisé de suivi des crédits acquis par chaque étudiant est mis en place.

    A la demande de l'étudiant, l’établissement de formation peut établir, en cours de cursus, une attestation descriptive du parcours suivi mentionnant, à titre indicatif, les crédits correspondant aux modules validés.

    Un supplément au diplôme est délivré par l’établissement  de formation aux titulaires du diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé.
    »

    La formation pratique


    « La formation pratique, délivrée au sein de sites qualifiants, est l'un des éléments de la qualité du projet pédagogique de l'établissement de formation. Elle participe à l'acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel au même titre que la formation théorique et ne saurait être dissociée de cette dernière.

    Pour les candidats effectuant la totalité de la formation, la durée totale obligatoire de la formation pratique est de 60 semaines (2 100 heures) Elle se déroule sous la forme de trois périodes de formation pratique :

    - la première période de formation pratique d’au moins 8 semaines est suivie au cours des deux premiers semestres. Cette période peut être scindée en deux fois quatre semaines. Elle peut se dérouler sur deux sites qualifiants. La totalité de cette formation pratique est effectuée auprès d’un référent professionnel éducateur spécialisé;

    - les deuxième et troisième périodes de formation pratique sont d’une durée totale de 52 semaines. Elles peuvent se dérouler sur deux ou trois sites qualifiants. Au moins les deux tiers de ces formations pratiques sont effectués auprès d’un référent professionnel éducateur spécialisé.

    Ces formations pratiques, dont l'une peut être effectuée dans une structure recevant du public en situation d'hébergement, doivent être représentatives d'expériences diversifiées en termes de publics et de modalités d'intervention.

    Les candidats en situation d'emploi d'éducateur spécialisé effectuent au moins deux formations pratiques d'une durée de 8 semaines chacune auprès d'un public différent.

    Chaque formation pratique fait l'objet d'une convention établie entre l'établissement de formation, l’étudiant et le responsable de la formation pratique. Cette convention précise les modalités de déroulement de la formation pratique, ses objectifs, les modalités d'évaluation, les noms et qualifications du référent professionnel et les modalités d'organisation du tutorat. Elle précise également les engagements réciproques des signataires en rapport avec le projet d’accueil des étudiants établi par le site qualifiant. »


    La recherche de stage fait partie de la formation de l’étudiant. Le choix des lieux de stage par l’étudiant personnalise son parcours de formation. Cette recherche nécessite de prendre contact avec des établissements, de rencontrer des professionnels, de présenter ses motivations et de les argumenter (lettre de motivation, CV, projet de stage…).
    Pour faciliter cette recherche, l’AFERTES met à la disposition des étudiants des informations sur les établissements et services (répertoires d’adresses, accès aux sites Internet, propositions de stages par les établissements...). Le formateur référent du suivi de l’étudiant est garant du projet de stage et de l’adéquation du choix de l’établissement avec les textes régissant la formation d’éducateur spécialisé.  

    La durée des stages est différente selon le statut de la personne en formation et les dispenses de formation dont elle bénéficie :  

    Pour les personnes effectuant la totalité de la formation :
    Le projet pédagogique de l’AFERTES privilégie une formation pratique organisée en trois stages. Ils doivent être représentatifs d’expériences diversifiées en termes de publics et de modalités d’intervention. Un des stages s’effectue obligatoirement dans une structure recevant du public en situation d’hébergement.  

    Pour les candidats n’ayant pas à effectuer la totalité de la formation (candidats post-jury VAE ou dispensés d’un ou plusieurs DC), une période de stage minimale est associée à chacun des domaines de formation constitutif de leur programme individualisé de formation. Cette période de stage minimale est de 16 semaines (560 heures) pour chacun des DF 1 et DF 2 et de 8 semaines (280 heures) pour chacun des DF 3 et DF 4. L’établissement de formation établit pour chaque candidat un programme de formation individualisé précisant les enseignements théoriques auxquels l’étudiant doit assister, les modalités et la durée de l’enseignement pratique, la durée de la formation dans sa globalité.  

    La formation théorique


    Les contenus de formation s’organisent en quatre domaines de formation :  

    DF1 – La relation éducative spécialisée (500 heures)
    DF2 – Conception et conduite de projet éducatif spécialisé (400 heures)
    DF3 – Travail en équipe pluri professionnelle et communication professionnelle (300 heures)
    DF4 – Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux  (250 heures)



    Le référentiel de compétences :  

    Domaine de compétences 1 : La relation éducative spécialisée

    Relation éducative dans l’accompagnement social et éducatif spécialisé
    - Accueillir la personne dans le respect de sa singularité et dans une démarche éthique
    - Instaurer une relation éducative
    - Identifier et analyser les besoins, les attentes et les ressources de la personne ou du groupe
    - Développer une compréhension de la situation de la personne
    - Assurer une fonction d’étayage et de repère dans une dimension éthique
    - Accompagner la personne dans la compréhension et l’appropriation du cadre et des règles
    - Contribuer au développement et au maintien de l’autonomie de la personne
    - Accompagner à l'exercice de la citoyenneté

    Cadre de l’accompagnement social et éducatif spécialisé
    - Organiser le cadre adapté à la rencontre
    - Se saisir des temps et espaces non formalisés pour permettre la rencontre
    - Créer des espaces et des temps propices au travail éducatif
    - Utiliser le quotidien individuel et collectif comme support à la relation éducative

    Participation et mobilisation des personnes
    - Créer les conditions pour mobiliser les ressources de la personne, de la famille, du groupe et de l’environnement pour l’accompagnement éducatif
    - Rechercher et soutenir la participation des personnes dans l’accompagnement éducatif
    - Créer les conditions pour que la personne soit auteure de ses projets
    - Favoriser l'expression des personnes
    - Soutenir la personne dans l’accès à ses droits
    - Favoriser le développement des capacités de la personne
    - Favoriser les interactions dans un groupe
    - Favoriser et soutenir les dynamiques collectives


    Domaine de compétences 2 : Conception et conduite de projets éducatifs spécialisés

    - Associer la personne au suivi des actions mises en place tout au long de son parcours
    - Créer les conditions de la participation de la personne dans les différentes étapes de l’accompagnement éducatif
    - Observer, analyser et rendre compte des situations éducatives
    - Etablir un diagnostic socio-éducatif partagé
    - Co-construire avec la personne, ou son représentant, un projet d’accompagnement à partir d’une analyse partagée de la situation
    - Concevoir un projet socio-éducatif
    - Concevoir et mettre en œuvre l’animation du quotidien
    - Mettre en œuvre une intervention socio-éducative individuelle ou collective
    - Mettre en œuvre le suivi du projet socio-éducatif et évaluer les effets des actions menées
    - Réajuster ses pratiques dans le cadre du projet socio-éducatif


    Domaine de compétences 3 : Travail en équipe pluriprofessionnelle et communication professionnelle

    - S'inscrire dans un travail d'équipe et dans une dynamique institutionnelle
    - Assurer en équipe la cohérence de l'action socio- éducative
    - Présenter un projet socio-éducatif
    - Elaborer, gérer et transmettre de l’information dans un cadre éthique et dans le respect des droits des personnes
    - Rédiger des écrits professionnels
    - Appréhender et mobiliser l’environnement numérique
    - Représenter le service, l’établissement, l’institution


    Domaine de compétences 4 : Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux

    - Mobiliser les acteurs nécessaires à la mise en œuvre du projet socio-éducatif
    - Construire et entretenir une relation partenariale
    - S’informer et se former pour faire évoluer ses pratiques
    - Contribuer à la réflexion, la formalisation et l’utilisation d’outils d’évaluation
    - Développer, partager ses connaissances professionnelles
    - Rendre compte de l’expérience de terrain pour aider à l’évaluation des dispositifs de politiques publiques et au respect des droits fondamentaux



    Architecture générale de la formation


    La maquette proposée articule les 3 temps de formation (le temps de travail théorique, le temps de stage, le temps de travail personnel) qui constituent des modules, valorisés en crédits ECTS,  répartis sur 6 semestres.
    La valeur de l’ensemble des modules composant chacun des 5 premiers semestres  ne peut dépasser 30 crédits ECTS. La commission pédagogique constitue l’organe central de la validation des crédits selon les principes énoncés à l’Article D. 451-28-5 du projet de décret.




    [1] Références : Code de l’action sociale et des familles : article D.451-41



    Coût de la formation


    Tarif de la formation :
    La région Hauts de France  prend en charge le coût de la formation pour :
  • Les jeunes en poursuite d’études (ayant ou non le niveau bac)
  • Les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi (indemnisés ou non /ou ayant un contrat de travail à condition que le temps de travail et le temps de formation n’excèdent pas 151,67 heures mensuelles) 
  • Les élèves doublants

  • Droits d’inscription : Les droits d’inscription par année de formation s’élèvent à 190 euros.

    Frais de scolarité : Les frais de scolarité s’élèvent à 410 euros par an.
    Haut de page

    Aides financières durant la formation


    Bourse d’études de la région Hauts de France
    Les élèves en formation d’éducateur spécialisé peuvent bénéficier d’une bourse d’étude allouée par la région Hauts de France. Plus d'informations sur le site de la région
    Le secrétariat de formation peut vous aider dans vos démarches.
    Haut de page

              

    Renseignements - Inscriptions


    Mme Laura Tanquerel
    A.F.E.R.T.E.S
    Centre de formation et de recherche en travail éducatif et social
    5, rue Frédéric Degeorge
    CS 30225
    62004 ARRAS CEDEX
    Téléphone : 03.21.15.80.22  - Email
    Haut de page  


     

     

    Dossier d'inscription
    Pour les candidats ne relevant pas de Parcours Sup




     

     

    Notre brochure de présentation  

     



    Projet pédagogique  

     

    Accueil | Présentation | Formation initiale | Formation continue - VAE | Centre de Ressources | Vie étudiante | Contact