afertes
 
Présentation | Formation initiale | Formation continue - VAE | Centre de Ressources | Publications - Conférences | Vie étudiante | Contact
 
 
Moniteur éducateur
Educateur spécialisé
CAFERUIS

 

Demande de dossier
Les inscriptions sont ouvertes.

Niveau 4
Niveau 3


Concours commun d’admissibilité


Six centres de formation en travail social, regroupés au sein de la Plateforme Régionale Nord Pas de Calais UNAFORIS organisent en commun le concours d’admissibilité par niveau aux formations préparatoires à différents diplômes d’Etat en travail social :

Niveau 4 :
- Diplôme d’Etat de Moniteur Educateur
- Diplôme d’Etat de Technicien d’Intervention Sociale et Familiale

Niveau 3 :
- Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social
- Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants
- Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé

A partir du calendrier ci-après, vous pouvez vous inscrire à l’épreuve écrite d’admissibilité dans le lieu et à la date de votre choix. En cas de non-admissibilité, vous avez la possibilité de vous inscrire à une épreuve écrite d’admissibilité suivante

En passant cette épreuve, et en fonction de votre admissibilité, vous pourrez vous inscrire dans le ou les établissements de formation de votre choix pour passer l’épreuve d’admission qui, elle, est spécifique à chaque établissements de formation.

Après correction de votre écrit d’admissibilité, vous recevrez un passeport indiquant le ou les établissements dans lesquels vous pourrez, en fonction de vos résultats, vous inscrire pour passer l’épreuve d’admission. En vous inscrivant à cette seconde phase d’admission, vous choisissez la ou les formations que vous voulez suivre et le ou les établissements dans lequel vous désirez suivre votre formation.
 
Pour les candidats à l’entrée en formation pour les diplômes de niveau 4 (TISF, ME), titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme Européen ou étranger réglementairement admis en dispense du baccalauréat ou d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire des certifications professionnelles au moins au niveau 4, sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité et peuvent donc directement s’inscrire aux épreuves d’admission dans l’établissement de formation de leur choix.


Pour vous inscrire, il vous faut :

 

·         Choisir une date, ainsi que le lieu où vous souhaitez passer l’épreuve écrite d’admissibilité (voir calendrier et lieux dans le tableau ci-dessous)

·         En fonction de votre choix, retirez le dossier d’inscription à l’épreuve d’admissibilité, sur le site internet de l’établissement dans lequel vous désirez passer l’épreuve écrite d’admissibilité

·         Remplir le dossier et le retourner en respectant la date limite de dépôt de dossier que vous indiquera l’établissement choisi, en joignant un chèque : de 60 euros pour les niveaux 4 et de 80 euros pour les niveaux 3,  correspondant au coût pour chaque passage à une épreuve d’admissibilité

·         En cas d’absence à l’épreuve d’admissibilité ou de désistement les frais ne sont pas remboursés

·         A l’issue de cette épreuve, vous recevrez un passeport vous indiquant les établissements dans lesquels vous pourriez passer l’épreuve orale d’admission. Vous pouvez vous inscrire dans un, plusieurs ou l’ensemble des établissements dans lesquels vous êtes admissibles.

·         Vous pouvez vous réinscrire à une autre session d’épreuve d’admissibilité, en respectant la même procédure, si vous n’êtes pas admissibles ou si le ou les établissements dans lesquels vous êtes admissibles ne correspondent pas à votre choix

·         Si vous êtes admissibles, vous contacterez le ou les établissements choisis pour vous inscrire à la phase orale d’admission.

·         Les candidats ayant passé l’épreuve écrite à l’IRTS peuvent bénéficier du dispositif UNAFORIS qui leur permet de s’inscrire aux épreuves d’admission dans un réseau d’établissements en dehors de notre Région (voir le détail sur le dossier d’inscription).







 


 


Règlement d'admission aux formations en travail social de niveaux 3 et 4
 

Ce règlement fixe les modalités d'admission dans les cycles de formations en travail social de niveaux 3 et 4 organisés au sein du Centre de Formation et de Recherche AFERTES d'Arras, dans le respect des textes qui réglementent les formations et les diplômes envisagés et du dispositif commun d’admissibilité présenté ci-dessus.

I - Principes généraux et objectifs
II - Critères d'admission
III - Modalités d'inscription aux épreuves d'admission
IV - Conditions administratives pour la passation des épreuves d'admission
V- Organigramme du processus d'admission
VI - Participation financière des candidats
VII - Validité de l'admission en formation
VIII - Dispositions particulières relatives à certaines candidatures
IX - Calendrier prévisionnel du processus d'admission
X – La formation
XI - Allègements et dispenses de formation
Annexes
Renseignements - Inscriptions

I - Principes généraux et objectifs :

  • L'accès à des fonctions éducatives durables dans le secteur de l'éducation spécialisée et de l'action sociale, est conditionné par une formation réalisée dans un institut agréé à cet effet, et par l'obtention d'un diplôme reconnu.
    Haut de page

    II - Critères d'admission

    Au cours du processus d'admission, seront appréciés chez le candidat :

    • Maturité affective et contrôle de soi
    • Capacité d’adaptation, de créativité, d’imagination et d’organisation
    • Aptitude à établir des relations constructives.
    • Aptitude à travailler en équipe.
    • Sensibilité au monde environnant économique, politique et social.
    • Capacité à faire état de ses expériences antérieures et de son parcours.
    • Capacité à conceptualiser, à conduire une analyse et une réflexion critique.
    • Capacité à présenter ses motivations pour la formation et la profession à partir de ses expériences antérieures, personnelles, de formation ou professionnelles.
    • Aptitude à suivre la formation et à bénéficier du projet pédagogique de l’école.
    • Capacité à communiquer de manière écrite.
    Pré-requis nécessaire aux travaux relatifs à la formation.
    • Capacité à communiquer de manière orale.
    Pré-requis nécessaire aux travaux relatifs à la formation.
     


    Haut de page

    III - Modalités d'inscription aux épreuves d'admission

    Pour les inscriptions aux épreuves de sélections , Les dossiers sont téléchargeables sur le site de l’AFERTES www.afertes.org ou diffusés sur demande écrite des candidats au centre de formation. Pour plus de renseignements vous pouvez nous consulter :
    Laura Tanquerel Truffier
    5 rue Frédéric Degeorge
    CS 30225 - 62004 ARRAS CEDEX
    03.21.60.40.00 accueil@afertes.org

    Ils devront les retourner dûment complétés dans les délais précisés sur le dossier.
    Tous les candidats, dont le dossier de candidature est réceptionné par le centre de formation dans les délais impartis, seront convoqués aux épreuves d’admissibilité aux dates prévues dans le calendrier ci-dessus.

    Haut de page

    IV - Conditions administratives pour la passation des épreuves d'admission


    • Condition d’âge pour les formations de niveau 3 et 4 : avoir au moins 18 ans à l'entrée en formation (septembre) ;

    • Condition de diplôme pour les formations de niveau 3 :
    Soit être titulaire au moment de l'entrée en formation :
    - du baccalauréat ou d’un titre ou diplôme admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités ;
    - ou de l'un des examens spéciaux d'entrée dans les universités,
    - ou de l'un des diplômes d'Etat de travail social ou paramédicaux sanctionnant une formation professionnelle de deux ans (assistant de service social, moniteur-éducateur, éducateur technique spécialisé, éducateur de jeunes enfants ou jardinière d'enfants, conseiller en économie sociale et familiale, animateur titulaire du DEFA ou du BEATEP, délégué à la tutelle aux prestations sociales, travailleuse familiale, infirmier, infirmier psychiatrique, masseur-kinésithérapeute, puéricultrice, sage-femme, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychométricien, laborantin d'analyses médicales, manipulateur d'électroradiologie médicale... liste non exhaustive) ;
    - ou du Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Aide Médico-Psychologique et avoir exercé cinq ans dans l'emploi correspondant ;

    Soit avoir subi avec succès l'examen de niveau qu'organise chaque année la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales ou être inscrit aux épreuves de l’année en cours. En cas de doute nous consulter.

    Les candidats inscrits à la sélection de niveau 3 peuvent être dispensés par le jury, statuant sur une demande de VAE, des épreuves d’admission. Les candidats titulaires des diplômes d’état d’assistant de service social, de conseiller en économie sociale et familiale, diplôme d’état d’éducateur de jeunes enfants, diplôme d’état d’éducateur technique spécialisé, diplôme d’état relatif aux fonctions d’animation, diplôme d’état de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.

    Les candidats à la formation menant au diplôme d’état de moniteur éducateur, titulaires d’un diplôme : certificat au titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ou d’un des diplôme suivants : diplôme d’état de technicien de l’intervention sociale et familiale, BEATEP spécialité activité sociale et vie locale ou, BPJEPS animation sociale, diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale ou mention complémentaire aide à domicile, diplôme d’état d’assistant familial, diplôme d’aide médico-psychologique ou d’un baccalauréat ou d’un diplôme européen ou étranger réglementaire admis en dispense du baccalauréat, sont dispensés de l’épreuve écrite sur table de la première phase, sans pour autant être dispensés de l’épreuve d’étude de dossier de cette première phase.

     


    Inscription à l'examen de niveau et
    Inscription aux épreuves d'admission
    sont deux démarches différentes à effectuer parallèlement
     

  • inscription aux épreuves d’admission au Centre de Formation AFERTES
  • et si nécessaire, examen de niveau ( voir conditions en annexe)
    Dossier d’inscription téléchargeable sur le site www.nord-pas-de-calais.drjscs.gouv.fr
    rubrique emploi-formation-concours métiers du social

  • Haut de page

    V- Organigramme du processus d'admission

    Le processus d’admission comprend deux séries successives d’épreuves. Seuls les candidats admis à la première série d’épreuves écrites sont autorisés à poursuivre le processus d’admission et à se présenter à la seconde série en fonction du PASSEPORT D’ADMISSIBILITE qui leur indiquera les écoles dans lesquelles ils peuvent s’inscrire aux épreuves orales d’admission.
    Le non-respect des délais impartis et des modalités financières par le candidat entraînera automatiquement l’annulation de sa candidature sans autre formalité.

    Epreuves d'admissibilité 2017-2018

    - Epreuves écrites.

    Niveau 3 : ES/ASS/EJE
    (coût : 80€)
    Nature des sujets :
    • Durée : 4heures
    • Synthèse à partir de 3 textes sur une même thématique
    • Discussion : rechercher le positionnement du candidat et son argumentation
    • Thématique sociale

    Niveau 4 : candidats ME/TISF qui ne sont pas titulaires du BAC
    (coût : 60€)
    • Durée : 2heures
    • Résumé à partir d’un seul texte
    • Discussion : rechercher le positionnement du candidat et son argumentation
    • Thématique sociale

    Passation des épreuves d'admissibilité (écrit) de octobre à mai (voir tableau ci dessus)

    Cet écrit est évalué par un formateur du centre de formation ou un professionnel du secteur médico-social sur la base d’une grille de correction commune à l’ensemble des centres de formation partenaires.


    Décision de la commission d'admission du centre de formation

    Au terme des épreuves les candidats recevront un passeport d’admissibilité indiquant les écoles dans lesquelles ils pourront ou non s’inscrire aux épreuves d’admission spécifiques à chaque école

     

    - Epreuves orales
    Coût
    Niveau 3 : 80€
    Niveau 4 : 80€

    Entretien individuel avec deux professionnels de secteur social et médico-social

    (travailleurs sociaux, formateurs, psychologues…) (30 minutes).
    Le Directeur du Centre de Formation aura le souci de retenir des professionnels exerçant une activité professionnelle dans des terrains différents, afin que toute la diversité des pratiques sociales et de l’éducation spécialisée puisse être représentée.

    Passation des épreuves d'admission (oral) de décembre à mai
    Les résultats seront données : 26 février; 26 avril; 24 juin


    Décision de la commission d'admission du centre de formation

    Après la passation de l’épreuve de la seconde série, sont réunis : les professionnels ayant animés l’entretien ainsi que le directeur ou son représentant qui conduit les débats.

    Ces trois personnes sont chargées d’élaborer une proposition de décision qui sera soumise à l’aval de la commission d’admission du centre, au terme de l’ensemble du processus.
    Elles peuvent décider de la nécessité d’un entretien complémentaire soit avec un formateur, soit avec un professionnel, un psychologue ou tout autre technicien. Elles en fixent les objectifs et modalités.

    Par ailleurs, le potentiel du candidat est évalué par une note de 1 à 10 pour chacun des critères d’admission de 1 à 9 et 11, soit une note globale pour la seconde série d’épreuves sur 100. Les notes sont fixées par le Président de la commission au vu des débats.
    Pour les candidats bénéficiant d’un entretien complémentaire, la note sera fixée par le Président de la Commission au vu de l’entretien et de l’ensemble du dossier.

    Au terme du processus, est réunie la Commission d’Admission du centre de formation qui comprend : le Directeur du centre de formation ou son représentant, Président, un formateur du centre de formation, un professionnel titulaire du diplôme auquel prépare la formation. Les membres de la Commission d’Admission sont désignés par le Directeur.

    Après avoir contrôlé le respect du présent règlement dans la mise en œuvre du processus d'admission, et à partir des avis écrits et éventuellement de l’avis de l’animateur de l’entretien complémentaire, chaque commission d’admission est chargée :

    1 - d’arrêter pour chacun des candidats une décision :

    • d’admission en formation dans le cycle demandé par le candidat (ME ou ES), avec éventuellement une possibilité de réorientation vers la formation d’E.S., lorsqu’il est envisagé une admission au cursus ME, sous réserve que le candidat remplisse les conditions administratives réglementaires d’accès à la formation d’ES ;
    • ou de non admission, dans le cycle demandé par le candidat (ME ou ES), avec éventuellement une possibilité de réorientation vers une formation de ME, lorsqu’il est envisagé une non admission cursus d’ES.

    2 – d’établir la liste des candidats non admis ;

    3 - d’établir l’ordre d’inscription sur la liste d’admission ou sur la liste complémentaire de tous les candidats retenus aux jurys d’admission, selon les modalités suivantes :

    Les candidats admis seront classés par ordre décroissant du total obtenu, d’abord sur la liste principale, puis lorsque cette dernière est complète, sur la liste complémentaire.
    En cas d’égalité, la préférence sera donnée au candidat ayant été déclaré admis sur liste complémentaire à l'AFERTES au cours des quatre années antérieures (selon le nombre de fois), puis au plus âgé.
    Les résultats seront données : 26 février; 26 avril; 24 juin

    4 - La Commission d'Admission est également saisie de toutes les candidatures bénéficiant des dispositions particulières, à l’exception de celles relevant de la seule compétence du Directeur (cf. chapitre IX).
    Haut de page
     

    VI - Participation financière des candidats

    Il est demandé‚ une participation financière aux candidats. Son montant est fixé chaque année par la direction du centre de formation. Pour l'année en cours, le montant est précisé dans le dossier d'inscription.
    Haut de page

    VII - Validité de l'admission en formation

    Après délibération, les Commissions d'Admission établissent une liste des admis à la rentrée suivante (en distinguant les formations d'éducateur spécialisé et de moniteur-éducateur) limitée aux capacités d’accueil du centre de formation. Une liste complémentaire sera établie afin de pallier les éventuels désistements de candidats admis.

    La liste des admis est transmise à la DRJSCS.

    Les candidats qui se désistent perdent le bénéfice de leur sélection. En cas de « force majeure », le report de l’admissibilité à la rentrée suivante sera examiné au cas par cas pour les candidats inscrits sur la liste d’admission.
    Les candidats inscrits sur la liste complémentaire, qui n'auront pu engager leur formation faute d’un nombre suffisant de désistements, devront représenter leur candidature l'année suivante (l'examen de niveau reste acquis aux candidats).

    Haut de page

    VIII - Dispositions particulières relatives à certaines candidatures

    Les candidatures, relevant de tout projet d'action expérimentale qui aura fait l'objet d'un agrément ministériel ou de la DRJSCS, seront étudiées de façon spécifique.

    Possibilité de poursuivre sa formation en préparant le DEES pour les stagiaires en deuxième année de formation de Moniteur-Educateur à l’AFERTES :

    Sous réserve de l’obtention de CAFME et d’un avis favorable de l’équipe de formateurs, la Commission d’Admission du centre peut proposer l’intégration de certains de ces candidats, dans le cursus d’Educateur Spécialisé (en 1 ou 2 années selon les allégements ou dispenses qui leurs seraient accordés.

    Pour arrêter sa décision, la Commission d’Admission de centre s’appuiera sur les éléments suivants :
    - la demande écrite et argumentée du candidat,
    - l’avis du formateur chargé du suivi des stagiaires,
    - le dossier de formation du stagiaire,
    - l’avis favorable de l’équipe de formateurs,
    - le dossier d’admission en formation de Moniteur-Educateur du stagiaire.


    Cette possibilité sera limitée au nombre de places disponibles défini chaque année à cet effet par le centre de formation, en référence à l’effectif conventionnel global retenu dans le cadre du processus de conventionnement. Une liste complémentaire sera établie pour pallier aux désistements.

    Le Directeur est habilité à accepter dans le respect des effectifs autorisés, l’inscription au Centre de Formation AFERTES, des candidats ayant été sélectionnés réglementairement par un autre Centre de Formation de notre région ou non. De même, il est habilité à traiter toute demande de transfert de dossier de personne ayant déjà engagé la formation dans un autre établissement agréé.


    Candidats bénéficiant d’une validation partielle des acquis de l’expérience.

    Educateur spécialisé. En application de l’arrêté du 12 mars 2004, les candidats bénéficiant d’une validation partielle de leurs acquis peuvent opter pour un parcours de formation préparant aux épreuves du diplôme d‘Etat. Dans ce cas, les candidats dont le jury de validation des acquis de l’expérience aura prononcé une dispense des conditions d’accès, seront dispensés de sélection et admis en fonction des places disponibles. Cette disposition s’appliquera dans le respect des textes réglementaires d’application.

    Moniteur-éducateur. En application de l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au DEME. les candidats bénéficiant d’une validation partielle de leurs acquis peuvent opter pour un parcours de formation préparant aux épreuves du diplôme d‘Etat. Dans ce cas, les candidats dont le jury de validation des acquis de l’expérience aura prononcé une dispense des conditions d’accès, seront dispensés de sélection et admis en fonction des places disponibles. Cette disposition s’appliquera dans le respect des textes réglementaires d’application.
    Pour plus d’informations consultez le centre de formation.

    Haut de page

    IX - Calendrier prévisionnel du processus d'admission

  • Voir tableau ci-dessus
    Haut de page

    X – La formation

    1 – Moniteur-Educateur

    Les articles 4,5 et 6 de l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’état de moniteur-éducateur précisent :

    Art 4 La formation préparant au diplôme d’Etat de moniteur-éducateur est dispensée de manière continue ou discontinue en deux ans. Elle comporte 950 heures d’enseignement théorique et 980 heures (28 semaines) de formation pratique.

    Art 5 L’enseignement théorique est composé de quatre domaines de formation (DF) :
    DF 1 : accompagnement social et éducatif spécialisé : 400 heures ;
    DF 2 : participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé : 300 heures ;
    DF 3 : travail en équipe pluri professionnelle : 125 heures ;
    DF 4 : implication dans les dynamiques institutionnelles : 125 heures.

    Art 6 La formation pratique, délivrée au sein de sites qualifiants, est l’un des éléments de la qualité du projet pédagogique de l’établissement de formation. Elle participe à l’acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel au même titre que la formation théorique et ne saurait être dissociée de cette dernière.
    Pour les candidats effectuant la totalité de la formation, la formation pratique d’une durée totale de 28 semaines (980 heures) se déroule sous la forme de deux ou trois stages, d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures). Ces stages, dont l’un s’effectue obligatoirement dans une structure recevant du public en situation d’hébergement, doivent être représentatifs d’expériences diversifiées en termes de publics et de modalités d’intervention.
    Les candidats en situation d’emploi de moniteur-éducateur effectuent au moins un stage d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures) hors structure employeur auprès d’un public différent.
    Pour les candidats n’ayant pas à valider les quatre domaines* (voir XII dispenses et allègements) de compétences du diplôme, une période de stage minimale de 8 semaines (280 heures) est associée à chacun des domaines de formation constitutif de leur programme individualisé de formation.

    2 – Educateur-Spécialisé

    Les articles 5, 6, 7 de l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’état d’éducateur spécialisé précisent :

    Art 5 La formation préparant au diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé est dispensée de manière continue ou discontinue en trois ans. Elle comporte 1 450 heures d’enseignement théorique et 2 100 heures (60 semaines) de formation pratique.

    Art 6 L’enseignement théorique est composé de quatre domaines de formation (DF)
    DF 1 : accompagnement social et éducatif spécialisé : 450 heures.
    DF 2 : conception et conduite de projet éducatif spécialisé :
    1ère partie : participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé : 300 heures ;
    2ème partie : conception du projet éducatif spécialisé : 200 heures.
    DF 3 : communication professionnelle en travail social :
    1ère partie : travail en équipe pluri-professionnelle : 12 heures ;
    2ème partie : coordination : 125 heures
    DF4 : implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles :
    1ère partie : implication dans les dynamiques institutionnelles : 125 heures ;
    2ème partie : travail en partenariat et en réseau : 125 heures

    Art 7 La formation pratique, délivrée au sein de sites qualifiant, est l’un des éléments de la qualité du projet pédagogique de l’établissement de formation. Elle participe à l’acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel au même titre que la formation théorique et ne saurait être dissociée de cette dernière.

    Pour les candidats effectuant la totalité de la formation, la formation pratique d’une durée totale de 60 semaines (2100 heures) se déroule sous la forme d’un stage d’une durée de 28 à 36 semaines (980 à 1260 heures) et d’au moins deux stages d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures). Ces stages, dont l’un s’effectue obligatoirement dans une structure recevant du public en situation d’hébergement, doivent être représentatifs d’expériences diversifiées en termes de publics et de modalités d’intervention.

    Les candidats en situation d’emploi d’éducateur spécialisé effectuent au moins deux stages d’une durée minimale de 8 semaines (280 heures) chacun hors structure employeur auprès d’un public différent.

    Les candidats titulaires du diplôme d’Etat de moniteur éducateur répondant aux conditions de l’article 10 du présent arrêté effectuent un stage d’une durée d’au moins 20 semaines (700 heures). Toutefois, s’ils sont en situation d’emploi d’éducateur spécialisé, ils n’effectuent que 8 semaines (280 heures) minimum de stage hors structure employeur auprès d’un public différent.

    Pour les autres candidats n’ayant pas à valider les quatre domaines de compétences du diplôme, une période de stage minimale est associée à chacun des domaines de formation constitutif de leur programme individualisé de formation. Cette période de stage minimale est de 16 semaines (560 heures) pour chacun des deux premiers domaines de formation et de 8 semaines (280 heures) pour chacun des deux derniers domaines de formation.
    Haut de page

    XI - Allègements et dispenses de formation

    1 - Pour les moniteurs-éducateurs

    Les titulaires des diplômes suivants :
    BEATEP, AMP, Auxiliaire de vie, Technicien de l’intervention sociale et familiale et BAC services peuvent bénéficier d’allègements et/ou de dispenses d’un ou plusieurs domaines de compétence.

    2 – Pour les éducateurs spécialisés

    Les allègements
    L’arrêté du 20 juin 2007, réglementant la formation d’éducateur spécialisé prévoit l’application d’allègements de formation pour les étudiants titulaires de certains diplômes universitaires professionnels :
    Art 9 : Les candidats titulaires de diplômes correspondant aux conditions ci-dessous énumérées peuvent bénéficier, sur leur demande, d’allègements de formation dans la limite maximale de :

    a) un tiers de la durée de formation pour les candidats :
    - titulaires de diplômes sanctionnant deux années au moins d’études accomplies après le baccalauréat ;
    - titulaires du diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale ou du diplôme d’Etat de moniteur-éducateur ;
    - titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et ayant exercé cinq ans dans l’emploi correspondant ;

    b) deux tiers de la durée de formation pour :
    - les titulaires d’au moins une licence ou d’un titre admis en équivalence ;
    - les titulaires d’un diplôme universitaire de technologie, mention carrières sociales ;
    - les titulaires d’une attestation de réussite à la formation dispensée par le Centre national de formation et d’études (CNFE) de la protection judiciaire de la jeunesse ;
    - les titulaires du diplôme d’Etat d’infirmière ou de puéricultrice.

    Pour rappel : dans le cadre des allègements, le candidat ne participe pas aux enseignements, sujets à allègements, mais doit se présenter aux épreuves de contrôle continu et épreuves de certification.
    Une information précise à ce sujet vous sera communiquée lors des épreuves orales.

    Les dispenses

    Si vous êtes titulaire du DEME (anciennement CAFME) :
    L’art. 10 de l’arrêté du 20 juin 2007 prévoit une dispense d’une partie de la formation théorique pour les candidats titulaires du diplôme d’Etat de moniteur-éducateur :
    « Les titulaires du diplôme d’Etat de moniteur-éducateur justifiant, à compter du début de leur formation à ce diplôme, d’un ou plusieurs contrats de travail, à un poste éducatif, d’une durée totale cumulée d’au moins deux ans sont dispensés du domaine de formation « l’accompagnement social et éducatif spécialisé » et des premières parties des domaines de formation 2, 3 et 4 dénommées « participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé », « travail en équipe pluri-professionnelle » et « implication dans les dynamiques institutionnelles » ainsi que des épreuves de certification s’y rapportant ».

    Concernant le parcours de stage de ces candidats, l’article 7 de l’arrêté précise :
    «Les candidats titulaires du diplôme d’Etat de moniteur-éducateur répondant aux conditions de l’article 10 du présent arrêté effectuent un stage d’une durée d’au moins 20 semaines (700 heures). Toutefois, s’ils sont en situation d’emploi d’éducateur spécialisé, ils n’effectuent que 8 semaines (280 heures) minimum de stage hors structure employeur auprès d’un public différent ».

    Si vous êtes titulaire d’un diplôme de travail social niveau III (DEEJE, DEASS, DEETS, DECESF…) :
    Selon l’article 8 de l’arrêté du 20 juin 2007, les candidats titulaires d’un des diplômes suivants :
    - Diplôme d’Etat d’Assistant de service Social ;
    - Diplôme d’Etat de Conseillère en Economie Sociale et Familiale ;
    - Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants ;
    - Diplôme d’Etat d’Educateur Technique Spécialisé ;
    - Diplôme d’Etat relatif aux fonctions d’Animation ou diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport… sont dispensés du domaine de formation 3 « travail en équipe pluri-professionnelle » et du domaine de formation 4 « implication dans les dynamiques institutionnelles » ainsi que des épreuves s’y rapportant.

    Une réunion d’information relative à la formation et aux possibilités d'allègement est faite aux candidats déclarés admis peu après la publication des résultats. Le récapitulatif des pièces justificatives à fournir est remis aux candidats qui envisagent cette démarche.

    Si vous pouvez bénéficier d’allègements ou de dispenses d’un ou plusieurs domaines de compétence, vous pouvez, après l’obtention des épreuves de sélection, formuler une demande dans ce sens au directeur du Centre de formation. Votre situation est étudiée avec le responsable de formation pour élaboration de votre programme de formation personnalisée. Ce projet est ensuite proposé à la commission pédagogique du centre de formation pour validation et transmis à la DRJSCS.

    IMPORTANT :
    l’entrée en formation des personnes salariées relève du financement des employeurs, quel que soit leur positionnement sur liste principale ou sur liste d’attente.
    Les frais de formation devront alors être pris en charge par l’employeur ou l’organisme financeur.
    Haut de page

    Annexes :

    Informations complémentaires

    Extrait de casier judiciaire et stages pratiques.
    Nous attirons votre attention sur les dispositions prévues par la Circulaire n° 2001-306 du 3 juillet 2001 relative à la prévention des violences et maltraitances notamment sexuelles dans les institutions sociales et médico-sociales accueillant des mineurs ou des personnes vulnérables :

    « L’exigence nécessaire d’un contrôle des personnels recrutés.
    La prévention des violences et maltraitances en institution passe par un renforcement de la vigilance au niveau du recrutement des personnes intervenant auprès des mineurs. En conséquence tout responsable d’institution du secteur public qui souhaite recruter un candidat doit accorder une particulière attention à la lecture du bulletin n°2 du casier judiciaire de l’intéressé.
    Concernant l’emploi de bénévoles par ces mêmes institutions ainsi que le recrutement de salariés par les établissements et services privés, tout responsable veillera à demander à l’intéressé le bulletin n°3 de son casier judiciaire avant de l’affecter à un poste de travail supposant un contact direct, habituel et fréquent avec des mineurs. »

    Ainsi à l’occasion des stages pratiques, vous êtes susceptibles de devoir fournir un extrait de casier judiciaire.
    La présentation d’un dossier de candidature aux épreuves d’admission vaut déclaration sur l’honneur du candidat, comme quoi il ne fait l’objet d’aucune décision judiciaire ou administrative s’opposant à l’exercice d’une fonction éducative auprès de mineurs ou de personnes vulnérables.

    Vaccinations.
    Conformément aux dispositions de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 art. 11 Journal officiel du 11 août 2004 les éducateurs en formation sont tenus d’être immunisés contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Les candidats effectivement entrants en formation se verront réclamés les justificatifs de vaccination dès la rentrée.

    Textes officiels

    Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’Etat de moniteur-éducateur
    Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé
    Haut de page

    Renseignements - Inscriptions

    Mme Laura Tanquerel Truffier
    A.F.E.R.T.E.S
    Centre de formation et de recherche en travail éducatif et social

    5, rue Frédéric Degeorge
    B.P. 225
    62004 ARRAS CEDEX

    03.21.60.40.00 - Télécopie : 03.21.60.40.19 – Email


    Haut de page
     

  •  

  •  

    Formation Niveau 4

    Formation Niveau 3

    Sélection

    Demande de dossier
    Niveau 4
    Niveau 3



    Processus de sélection

     
     

    Accueil | Présentation | Formation initiale | Formation continue - VAE | Centre de Ressources | Vie étudiante | Contact